Travailler à Taiwan, comment cela se passe ?

Mise à jour importante : le site web déménage, les infos ici. Les commentaires sont désactivés à présent. 

 

Bonjour tout le monde,

Je reçois régulièrement des courriers dans ma boîte aux lettres (ça fait plaisir, des lecteurs ! :)) de personnes désireuses de travailler à Taiwan. Je vais tenter de résumer ce que j’écris, afin de gagner un peu de temps. J’en profite pour dire que ces remarques sont basées sur mon expérience personnelle et n’engagent que moi et les lois peuvent changer ou être mal comprises :d

Mise à jour du 29 Mars 2013: j’ai pas mal de gens qui me posent des questions, ça vaut le coup de lire les commentaires, il y a plein de détails et de gens intéressants. Et n’oubliez pas d’être poli, jusqu’ici j’ai eu que des gens très biens, pourvu que ça continue 🙂

Tout d’abord, travailler à Taiwan, est-ce que ça vaut le coup ?

La réponse est variable selon les individus. Je pense qu’en tant que première expérience c’est formidable : ça fait bien sur le CV, un salaire moins élevé rebute moins  (vu que c’est le premier et le coût de la vie est plus bas :d ) et on a en règle générale aucune attache familiale: femme, enfant, poisson rouge… Et puis soyons francs, quand on est jeune à Taiwan c’est super !

Pour les gens ayant plus de chemin parcouru c’est un petit peu plus délicat. A moins de trouver un bon poste bien payé qui pourra compenser les éventuels désagréments (compagnon qui doit démissionner, scolarisation des enfants, préservation du pouvoir d’achat…) c’est une aventure plus difficile et parfois déroutante. J’ai remarqué qu’en règle générale l’Asie ça plaît ou ça plaît pas, donc il vaut mieux être sûr de son coup et trouver un job dans une bonne compagnie.

C’est bien beau tout ça, mais quels sont les prérequis ?

Le marché du travail à Taiwan est assez protecteur, sauf si vous êtes un ouvrier BTP des Philippines. Pour vous trouver un boulot, plusieurs conditions sont nécessaires à la fois pour le candidat et l’entreprise.

Pour vous :

– Un master dans quelque chose. Il vous faut un diplôme certifié et traduit en anglais.

– OU au moins trois ans d’expériences (à prouver) dans le champ de compétences requises

–  parler anglais est le minimum syndical, à moins que votre Mandarin soit vraiment excellent

– justement : parler Mandarin aide beaucoup… même si c’est pas impossible de trouver un taf, surtout si on a des compétences qui intéressent

– les secteurs porteurs à Taiwan : l’informatique, l’électronique, la pétrochimie… Suffit de regarder où les produits « made in Taiwan » sont 🙂

Pour l’entreprise :

– de sombres critères définis par l’administration Taiwanaise mais en gros, il faut que l’entreprise en question fasse un certain chiffre

– les étrangers doivent être payés un minimum de 48 000 NTD par mois (ce qui est pas mal pour ici)

Chouette, qu’est ce que je peux faire du coup ?

Plusieurs choix s’offrent à vous, la question étant toujours le sacro-saint permis de travail

– venir étudier le Chinois. Bon d’accord c’est pas vraiment du travail, mais ça permet d’apprendre un peu plus sur la culture locale, la langue, se faire des contacts…

– un VIE si vous êtes français. Même si il y en a un à peu près tous les 20 ans. Mais libre à vous d’en proposer un à une entreprise française basée à Taiwan.

– un contrat local : une entreprise Taiwanaise vous recrute. Vous êtes à la sécu locale, aux impôts locaux, tout local. Généralement moins intéressant financièrement, ce type de contrat est néanmoins très répandu, étant donné que ça vous permet de bosser dans une boite locale.

– le contrat français dans une boîte française. C’est parfois l’étape logique après le VIE. C’est la meilleure solution (si l’on excepte les impôts) : très bien payé comparé au niveau de vie, 5 semaines de vacances, retraite française etc etc… Mais il faut être dans une entreprise française !

La paperasse administrative

Il faudra que je dédie un article à ce sujet. Mais en gros ça peut s’avérer assez complexe, même si la plupart du travail est réalisé par l’entreprise. Pour résumer, il vous faut un contrat de travail, un permis de travail (demandé par l’entreprise) et aller vous pointer la bouche en coeur à l’immigration locale pour obtenir un ARC. C’est un peu plus compliqué dans la réalité, je vous invite à visiter le site de l’immigration.

Les conseils bonus

– être sur place, ça aide grandement.

– parler le mandarin est un plus indéniable, voire parfois une condition nécessaire (hélàs pas suffisante)

– une première expérience en Asie aide aussi (semestre en échange, double diplôme, stage, études de langues…)

– faites relire votre CV (en anglais ou en mandarin) par un Taiwanais si vous le pouvez.

– utilisez votre réseau, parfois il est plus étendu que vous ne le pensez.

– ne vous attendez pas à devenir chef de projet senior chez Google Taiwan dès votre premier contrat, à moins d’avoir un CV en diamant plaqué or (mais dans ce cas vous n’avez pas besoin de mes conseils :d)

– vous pouvez rester à Taiwan 30 jours sans visa (visa touristique) et ressortir/rerentrer du pays à loisir (c’est ce qu’on appelle un visa run) tant que votre passport a + de 6 mois de période de validité. Utile pour chercher sur place. EDIT (merci David) : on peut à présente rester 90 jours sans visa 🙂

– quelques lettres de recommandation ne peuvent pas faire de mal. Pensez à les demander en avance, cela peut prendre un peu de temps (dédicace to Monsieur D.)

Les sites utiles

Le site de l’immigration : http://iff.immigration.gov.tw/lp.asp?CtNode=29992&CtUnit=16681&BaseDSD=7&mp=2

Le site référence pour trouver un boulot à Taiwan : http://www.104.com.tw

La liste des compagnies étrangères à Taiwan sur 104 : http://www.104.com.tw/cfdocs/foreign/2005/general.cfm

Le site Civiweb, pour trouver un VIE (ou obtenir des informations à ce sujet) : http://www.civiweb.com/

Le site de la Chambre de Commerce française à Taiwan (qui donne de bons conseils) : http://www.ccift.org.tw/

Le bureau de représentation de Taipei en France (surtout pour la paperasse) : http://www.taiwanembassy.org/mp.asp?mp=122

L’Association des Français de Taiwan (AFT) : http://www.taiwanaccueil.com/

L’AIESEC : ils vous feront payer si vous trouvez un stage, mais ils bénéficient d’un très gros réseau et leurs soirées sont sympa :d http://www.aiesec.org/

Edit (5 Mai 2012) : un site du gouvernement pour trouver un emploi ou recruter un candidat : http://hirecruit.nat.gov.tw/english/index.asp

Des questions ? Des remarques ? Les commentaires sont ouverts 🙂